Roger Malherbe Navarre : Une fantastique rage de vivre !

Roger Navarre est né à Tours le 22 août 1908

Roger Navarre est un bébé comme les autres. Mais cet événement finalement banal, est le début d’une incroyable épopée, fruit d’une mystérieuse alchimie. En effet, durant un siècle, fortune et scandale, gloire et prison, invention et provocation, seront au rendez vous d’une vie hors de toutes les normes !

Roger en interview

Même à 23 ans, Roger se prêtait avec complaisance aux demandes d’interview, et pourtant c était dans le cadre de son procès.

Mon arrière grand père Emmanuel était un « fils à maman » et un « Vaurien », sa carrière était bien loin de la Physique,

Roger Navarre un éclair de lumière, la rage de vivre !

En résumé, après un rocambolesque procès, Roger Navarre, se fera appeler Roger Malherbe Navarre. En effet Malherbe était le nom de jeune fille de mon arrière grand mère. A partir de là, il créera et revendra quelques sociétés, déposera plus de 60 brevets et inventera une forme d’art. Pour assouvir sa soif de reconnaissance sociale, il sera tour à tour propriétaire d’un château, d’un hôtel particulier, d’une galerie d’art à Paris, d’un village dans les landes…

Il réussira même à faire introduire dans le dictionnaire un nom commun « Gemmail ».

Il a traversé des guerres, des révolutions culturelles, scientifiques, politiques et artistique, en se nourrissant de tous les événements. Pour arriver à ses fins, comme Stavisky ou Lustig, il a pris tous les risques et su convaincre le « tout Paris » et les plus grands artistes contemporains.

Roger Navarre Picasso et crotti

Avec Picasso et Crotti, lors de la livraison d’un gemmail aux états unis.

Dans les années 1940, il ne dément pas son homosexualité. Certains éléments m’amènent à penser que cette étiquette ait pu n’être qu’une commodité

Théâtral et fantasque, il entraine dans sa suite une cour…

Roger Navarre ne vivait pas, il jouait la comédie, il ne mentait pas il enjolivait, il ne manipulait pas il plaidait. Il lui arrivait même de s’empêtrer dans ses multiples versions.

Roger Navarre et André Prochasson

Avec mon grand père maternel, à qui il vient d’emprunter une forte somme d’argent. Il faisait beaucoup rire Margueritte, ma grand mère maternelle avec ses « blagues ».

Très cabotin et soucieux de son apparence, il n’est pas devenu l’acteur qu’il aurait aimé être, mais il a passé sa vie en représentation. Toute photo qui était prise devait obtenir son aval. Pour satisfaire son coté cabotin, il avait besoin d’être entouré d’une cour, et la plupart des gens qui l’ont connu lui reconnaissent une grande bonté. Car il se fait passer pour un espèce de Robin des Bois, un défenseur des opprimés.

Déjà en 1932 alors qu’il se rendent à une convocation du juge, un des journalistes dira « Roger et Christian Navarre toujours plus beaux et plus en train, dans leurs costumes de coupe exquise »

Un écrin pour lui et sa cour, le « Phalanstère »

Le phalanstère est un concept développé par Fourier en fin du 19ème siècle et plus ou moins relayé par Godin. Du point de vue encyclopédique, c’est « une communauté de production permettant de parvenir à la dernière étape de l’industrie sociétaire ». Et dans les faits, c’est un groupe de personnes vivant en communauté et ayant des activités et un but communs.

le Phalanstere

Le Phalanstère est une communauté de production imaginée par Fourier afin de parvenir à la dernière étape de l’industrie sociétaire

Pour Roger, le phalanstère était il un idéal de vie, ou son propre théâtre ?

Et c’est évidemment l’écrin dans lequel il pourra « verrouiller ses ouailles ». En effet, en bon Maître spirituel il les mettra à l’abri des contingences. Il y a eu un premier essai à Mouscardés de 1939 à 1945  et viendra ensuite Villemoutiers de 1950 à 1957.

Roger Navarre, un impénitent farceur et un insoumis sans limite.

Même si j’étais petit, j’ai le souvenir de « farces » très élaborées.

Par exemple, on débute une séance de spiritisme dans le château, en installant des cordes qui permettaient à des objets phosphorescents de traverser la salle. J’ai aussi un vague souvenir comme une pièce montée remplie de crème « faite pour le cinéma » lors d’un repas chez Margueritte…

outrages à magistrat

Roger était un révolté, récidiviste d’outrages à magistrat.

Quand à son insoumission elle l’a notamment amené à faire de la prison. Par exemple à l’énoncé d’un jugement, il se lancera dans une diatribe qui entrainera le doublement de sa peine. Il attaque le président du tribunal par ces mots :

« Vous n’êtes que le plus plat valet des compagnies d’assurances et j’aurais du m’attendre à votre jugement en voyant votre masque inintelligent et servile de laquais ! »

Cette extrait n’est que très partiel car il a fallu de nombreuses minutes pour le calmer…