1929 « l’étoile qui monte »

1929 « l’étoile qui monte »

Le dernier trimestre 1929, Roger décide de créer avec Christian son frère une société d’enseignes lumineuses. Enregistrée sous l’activité ferblanterie et Electricité son siège social est à La Riche à coté de Tours, elle s’appelle « l’étoile qui monte ». Roger voit grand, et la mise en scène est à la hauteur. Des bureaux sont ouverts à Paris, on achète des voitures cossues, il faut paraître… A tout prix !

Christian plus habile de ses mains que Roger est promu ingénieur (il n’a que le CEP), un sans abri est propulsé au rang de Contremaître, quand à Henri Lovin, le beau frère il est tour à tour secrétaire particulier, ingénieur. Bref du grand Roger.

ENSEIGNE DE COIFFEUR PUBLICITAIRE PARFUM FORVIL

Publicité décoration, éclairage et enseigne lumineuse, rien ne lui fait peur et son talent de comédien en fait un vendeur hors pair. Il va d’ailleurs lever dès le début une commande très juteuse, mais aussi très dangereuse. Forvil qui souhaite offrir à tous ses clients coiffeurs une enseigne lumineuses. Cette commande se monte à 600 000 F. soit 350000 €

Mais il faut construire un outil de production ce qui implique d’acheter des matériaux, de l’outillage, mais il n’y a pas le premier sou.

Alors « l’affaire Navarre » est elle un coup du sort ou un coup de pouce ?

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *