Une personne a légitimité à narrer l’histoire de Roger Navarre dit Malherbe, c’est moi.

Roger était mon grand père, et pour tout héritage il m’a laissé une hérédité lourde qui m’a valu une vie chaotique, ou j’ai vécu dans le mensonge et le rejet, dans les excès et les scandales; sans foi ni loi.

A ce jour avec plus de 250 articles de presse, 10 vidéos, des centaines de photos 15 ans de ma vie passés avec Roger, je peux me permettre de dire que si vous voulez connaître la vérité sur le gemmail, c’est ici que vous la trouverez.

Roger et ma famille

Roger, Gisèle (ma femme) Emilie (ma fille) et moi même à l’occasion de la communion d’Émilie.

Mais il est aussi bon de rappeler ce qu’est cet art, et pourquoi des artistes aussi prestigieux que Picasso, Cocteau et Braque y ont fait une incursion.

S’il est un mot qu’affectionnera Roger Navarre dit Malherbe c’est le mot lumière.

L’histoire des gemmaux est indissociable de celle de Roger Navarre dit Malherbe, fils de commerçant tourangeau qui à une époque ou tout semblait possible a réussi à forcer le destin et faisant fi des lois a réussi à constituer d’importantes fortunes. Son plaisir avoir des projecteurs braqués sur lui que ce soit pour la bonne ou la mauvaise cause.

Il a traversé des guerres, des révolutions culturelles, scientifiques, politiques et artistique, en se nourrissant de « la substantifique moelle » de tous les grands événements du 20ème siècle et à l’instar de certains de ses contemporains comme Stavisky ou Lustig, il a « pigeonné » des gogos. Aujourd’hui on le qualifierait de gourou.

La naissance du fils d’un vaurien

Le 22 août 1908 à cinq heures du matin, à Tours, naît Roger François Désiré,  fils de Emmanuel Auguste Désiré Navarre et de Antoinette Eugénie Navarre, née Malherbe. Cet événement finalement banal, est le début d’une incroyable épopée, ou sur les bases d’une mystérieuse alchimie, vont se mélanger durant un siècle fortune et scandale, gloire et prison, invention et provocation, bref une vie hors de toutes les normes !

Il a 8 ans quand sa mère meurt de la syphilis qui lui a été transmise par son voyou de mari, Emmanuel Navarre qui n’a jamais été industriel ou physicien. Son domaine c’était courir les jupons et il a même été condamné comme souteneur.

Après un rocambolesque procès qui a tenu la France en haleine en 1930, il a déposé plus de 60 brevets, dont les ventes lui permirent de collecter des sommes considérables et finalement créer « l’atelier Malherbe » ou il lancera et fera même introduire dans le dictionnaire un nom commun « Gemmail ».

PHOTO NR GERARD PROUST 01/11/97 AU MUSEE DU GEMMAIL DE TOURS ROGER MALHERBE NAVARRE RASSEMBLE SES OEUVRES POUR UNE EXPOSITION AU JAPON
Roger ne vivait pas il jouait la comédie en permanence, il ne mentait pas il enjolivait, il ne manipulait pas il plaidait. Il lui arrivait même de s’empêtrer dans ses multiples versions. Il se fait passer pour un espèce de Robin des Bois et même si il aura toujours une « tête de turc », la plupart des gens qui l’ont connu lui reconnaissent une grande bonté.

Alors, comme il déteste le capital et les gens qui le représentent, il s’arroge le droit de déplacer des fonds au service de la cause. Et sa cause c’est son Phalanstère…